Les conseils

Conseils de gynécologie et de

Nos docteurs répondent à vos questions

Nos docteurs répondent à vos questions Une question à propos de votre santé ? Un doute par rapport à votre corps ? Un problème qui vous préoccupe ? Nos docteurs répondent à vos interrogations et vous apportent des réponses et des conseils. Pour faciliter la navigation, les sujets sont regroupés en fonction de votre tranche d’âge.

santé de la femme

du docteur.

55 ans et plus

L’ostéoporose est une affection du squelette. Ses signes caractéristiques sont une réduction de la masse osseuse et des modifications de la structure de l’os. Celui-ci devient poreux, s’affaiblit et se fracture plus facilement.

L’ostéoporose peut être favorisée par l’apparition de la ménopause. En effet, à la ménopause, la production d’œstrogènes, une hormone préservant la masse osseuse, diminue brutalement.

Bien que l’ostéoporose ne se manifeste pas sous la forme de symptômes évidents, certains signes cliniques, comme les fractures, les douleurs dorsales et lombaires, un tassement vertébral, une hypercyphose dorsale ou une diminution de la taille permettent de la suspecter.

En outre, les carences en calcium, en protéines et en vitamine D, de même que la sédentarité et le déficit précoce en hormones sexuelles (ménopause précoce) peuvent favoriser son apparition.

Les investigations de l’ostéoporose comprennent une consultation ciblée et des examens complémentaires tels qu’une prise de sang et une densitométrie osseuse. Le traitement est ensuite adapté en fonction des signes, des symptômes et de la sévérité de la maladie.

La sécheresse de la muqueuse du vagin est fréquente lors de la réduction du taux d’hormones. En effet, la muqueuse ne retient plus l’eau comme avant la ménopause. Il se produit alors une sécheresse, qui est très souvent confondue avec des infections de mycoses et traitée à tort.

Un examen attentif local permet de poser le diagnostic.

S’il n’y a pas de contre-indication, une prescription d’œstrogènes localement – et parfois de corticoïdes – suffit à corriger la situation. Ces derniers sont appliqués deux à trois fois par semaine et améliorent les symptômes en un ou deux mois.

Le site internet:Votre SantéLe site internet:A proposLe site internet:Votre bien etre